Mélissa, Couleur d’une fleur

divider-couleur2

Je m’appelle Mélissa, j’ai 24 ans et je suis thérapeute spécialisée en sexothérapie. J’accompagne les femmes à vivre une vie épanouissante, autant dans leur vie quotidienne que dans leur sexualité.

Je suis partie en voyage pendant 1 an, je me suis rendu compte que les études que j’avais faites, n’étaient plus la direction que je voulais prendre. Avant ça, j’avais travaillé 2 ans dans un centre d’appel en alternance pour obtenir mon BTS NRC (que j’ai eu) et j’ai travaillé en restauration pour financer mon voyage. 

Pendant ce voyage, je me suis rapprochée de mes valeurs, je voulais faire un métier qui me ressemble. Un métier qui avait du sens pour moi. Pendant ce voyage j’ai commencé une grande introspection que j’ai continué à mon retour. J’ai pris tout le temps nécessaire pour faire le point sur mes envies, mes capacités, mes passions etc. J’ai lu des livres sur la mission de vie, j’ai fait des exercices, je me suis renseigné sur différents métiers qui pouvaient me correspondre. J’étais perdue… Je savais juste que je voulais être indépendante dans mon travail mais j’essayais encore de savoir comment j’allais pouvoir allier tout ce qui avait en moi pour en faire mon métier.  

Les obstacles… J’en ai rencontré !

D’abord, quel métier ? Qu’est-ce que je voulais vraiment faire qui ne me donnait pas l’impression de travailler et que je pouvais faire chaque jour. J’ai dû réaliser que j’avais des passions. Notamment celle de mon intérêt pour aider les femmes. Puis, que j’adorais échanger. Depuis petite aussi, j’adore chercher à comprendre la cause de nos comportements, dans nos relations mais aussi en public ou lorsqu’on est seul. Je m’intéresse beaucoup au développement personnel et à la spiritualité. 

Donc mon obstacle était de réaliser qu’il y a en moi des choses qui m’animent et qui me passionnent.

Puis, une fois que j’avais réalisé cela, par où commencer. Les peurs et les doutes m’envahissaient : « Est-ce que ça va marcher ? » « est ce que c’est vraiment CA que je veux faire ? «  « Est-ce que j’ai les capacités ? « 

Le second obstacle était le manque de confiance en moi. J’avais peur de ne pas y arriver. J’avais le syndrome de l’imposteur et le sentiment de ne pas être légitime. 

Tourner en rond commençait à m’énerver donc j’ai décidé d’agir. Je me suis renseignée sur les formations que je pouvais faire. Et j’en ai choisi une. J’ai fait confiance à mon intuition. J’ai appelé et je me suis inscrite. Je sentais que les choses commençaient à bouger et la peur était toujours là. Alors j’ai fait appel à une coach. Je lui ai expliqué mon projet, que je commençais les formations bientôt, et c’était parti.  

On a travaillé sur mes peurs, ma confiance en moi, mes fausses croyances et les actions à mettre en place. Je me suis sentie accompagnée (et je le suis encore, puisque je suis toujours coaché) tout devenait concret. 

Plus je mettais les choses en action (ma première vidéo instagram, mes formations, ma déclaration sur l’ursaff etc)  plus j’ai pris confiance en moi. J’ai aussi la chance d’avoir un entourage qui me soutient. Et ça m’a beaucoup aidé de savoir que je pouvais compter sur mes proches en cas de coup de blues ou de doute. Ils ont toujours su trouver les mots pour me remotiver et me faire comprendre que j’avais pris la bonne décision. 

Tout s’est construit petit à petit. Jour après jour, mon état d’esprit a changé. J’ai pris confiance, j’ai cru en moi, en mes idées, en mes capacités. Mon intention derrière ce projet a beaucoup de sens pour moi et je crois aussi que c’est cela qui m’a poussé chaque jour.  

Aujourd’hui je me sens beaucoup plus sur de moi, je n’ai aucun doute sur ce que je peux apporter de bien aux femmes que j’accompagne. Je me sens tellement mieux. En phase avec mes valeurs, avec mes envies.  Je me sens enfin alignée. J’ai des projets qui fleurissent dans ma tête, tout s’ouvre et s’éclaire. 

Si je devais donner un conseil aux femmes qui sont perdues dans leur vie professionnelle c’est de prendre le temps de s’écouter. 

Tout vient du cœur en réalité. Ne pas avoir peur aussi d’être accompagné, ça fait gagner du temps. 

J’espère que le témoignage de Mélissa vous inspire, vous pouvez la retrouver sur son site web pour découvrir le contenu de ses accompagnements et sur instagram @couleurdunefleur.

à très bientôt pour une nouvelle chronique

Séverine ✨

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

A lire aussi ...

audrey - namaste

Audrey – Cinnamon Yuj

Chaque mois, je vous propose de découvrir un portrait de femmes inspirantes qui ont décidé de s’écouter et osés se lancer dans un projet qui résonne et qui fait sens pour elles. Aujourd’hui je vous invite à découvrir Audrey.

photo de Catherine

Nyemba Catherine – Believe

Chaque mois, je vous propose de découvrir un portrait de femmes inspirantes qui ont décidé de s’écouter et osés se lancer dans un projet qui résonne et qui fait sens pour elles. Aujourd’hui je vous invite à découvrir Nyemba Catherine.

mattis felis Sed ut eget consequat. dolor. leo id,